Connexions:
1- Les fils marron/blanc et vert partent de l'appareil et rejoignent les deux cosses de la pompe à essence.
2- Le gros fil rouge avec le fusible intégré de 16 amp va de l'appareil à la batterie (c'est-à-dire à la borne 30 du démarreur).
3- Le fil marron (ou tresse métallique) part de l'appareil et va à la masse.
4- Les deux fils bleus partent du couvercle de l'appareil du côté de la sortie d'air chaud et se connectent aux cosses du dispositif de régulation de la température.
5- Connexions du commutateur minuteur:
    A- Fil gris qui vient de l'appareil
    K- Masse
    30- relié à un fusible de 8 amp (au niveau de la boîte à fusibles), toujours sous tension (même lorsque le contact est coupé).
    15- relié à un fusible de 8 amp (au niveau de la boîte à fusibles), sous tension uniquement      lorsque le contact est mis.

Si vous n'avez pas le commutateur minuteur d'origine ou s'il est défectueux, pour effectuer le test hors du véhicule, vous pouvez le remplacer par un simple bouton marche/arrêt (de caractéristiques électriques similaires). Pour le connecter au circuit, utilisez les fils arrivant aux bornes "A" et "15" du commutateur minuteur d'origine. (Si vous retirez ce commutateur minuteur d'origine afin d'effectuer le test de l'appareil de chauffage hors du véhicule, n'oubliez de protéger ou de retirer le fil de la borne "30" au niveau de la boîte à fusibles, car si vous laissez pendre son extrémité, il peut se produire un court-circuit). Les fils étant connectés de cette manière, l'appareil de chauffage ne fonctionnera qu'avec le bouton en position "marche". Si vous utilisez le fil "30" au lieu du fil "15" lors de la connexion, la conséquence sera que l'appareil de chauffage fonctionnera en permanence, même avec le bouton en position "arrêt". Dans ce cas, pensez bien au fait que vous n'avez plus la fonction minuteur du commutateur d'origine, donc préservez la batterie lorsque le chauffage fonctionne contact coupé. Pensez enfin à bien installer le conduit d'air chaud avec le dispositif de régulation de la température, cela évitera les problèmes dûs à une surchauffe.

Eléments à vérifier et à régler:
1-
Bougie
Ron Van Ness.
MODELE EBERSPACHER BN4 "RECENT"
Traduction d'un article écrit en 1998 par
"Le but de cet article est de familiariser l'utilisateur du chauffage à essence Eberspächer BN4, monté sur les 181 après 1974 et certains type 2 de 1972 à 1974,  avec l'étude de ses différents composants et aussi de lui permettre d'entretenir correctement son installation. Si vous avez l'intention de faire les réparations vous-mêmes, procurez-vous une copie du manuel d'entretien. Des photocopies (texte en anglais) sont disponibles sur Internet. Ayez un extincteur à portée de main et appliquez les mesures de sécurité appropriées chaque fois que vous travaillez en présence d'essence et d'électricité.
Les différents composants du système de chauffage:
Au centre, entourées par le caoutchouc noir, se trouvent la bougie (double fonction: étincelle / incandescence) et l'arrivée d'essence (en forme de coude) qui surplombent la chambre de combustion et la canalisation de l'air qui sert à la combustion. En suivant la durite d'essence en arrière, vous trouverez le filtre ainsi que la pompe à essence. En vous plaçant face au 181, et en regardant la partie la plus à droite (ou, sur un type 2, la partie la plus en arrière) de l'appareil de chauffage, vous remarquerez le conduit d'air, qui cache aussi le moteur de l'hélice orange en plastique qui fait circuler l'air autour de l'échangeur de chaleur avant que l'air n'arrive dans l'habitacle. Si vous retirez le long cache rectangulaire en plastique (en dévissant la molette), et observez les composants de la droite vers la gauche (ou, sur un type 2, de l'arrière vers l'avant), vous verrez: une boîte grise (le relais), ensuite un raccord électrique à 4 cosses, qui rassemblent les fils provenant du jeu de contacts (situés sur le moteur de l'hélice) et les composants d'allumage et d'essence qu'ils déclenchent.
Ensuite, on trouve la bobine d'allumage, un cylindre noir avec une tige filetée en son centre (qui sert à la fixation du long cache rectangulaire), suivi par le condensateur, une petite pièce noire avec deux cosses à vis. La boîte en plastique clair avec le levier rouge est le commutateur de sécurité. Le commutateur détecteur de flammes est le dispositif noir avec trois cosses à son sommet. Juste au-dessous de lui, se trouve un fusible de 8 amp qui fait partie du dispositif thermique de coupure (qui se déclenche en cas de surchauffe). Le conduit fixé en bout est donc le conduit d'air chaud, sur lequel est monté un composant de forme carrée en général, c'est le dispositif de régulation de la température (sur un type 2, l'apparence de ce composant peut être différente). Il permet de régler la température du chauffage, et aussi, chose importante, de régler de manière thermostatique la température maximale de fonctionnement de l'appareil. Le thermosthat maintient l'air chaud sous contrôle (entre 37 et 100°C) et, une fois la température maximale atteinte, ce dispositif coupe l'alimentation de la pompe à essence jusqu'à ce que la température retombe en-dessous du seuil fixé.

La conception du système de chauffage est basée sur des chambres tubulaires à l'intérieur d'autres chambres. La chambre de combustion est la chambre la plus interne du système où l'on trouve les températures les plus élevées. En contact avec cette chambre, se trouve l'échangeur de chaleur (pièce n°12 sur le dessin ci-dessous), un cylindre de plusieurs épaisseurs en acier inoxydable. La paroi interne (en acier) de l'appareil de chauffage reçoit la chaleur qui provient de l'échangeur. L'hélice orange en plastique pousse l'air intérieur (remis en circulation) au-dessus de l'échangeur, ce qui le réchauffe, puis ce dernier est envoyé dans l'habitacle. Le dispositif de régulation de la température, monté sur le conduit d'air chaud, est réglable au moyen d'un câble. L'extrémité de ce dernier se retrouve au niveau du tableau de bord, sous la forme d'un bouton noir qu'il suffit de tirer ou de pousser afin de régler la chaleur du chauffage.
a- Relais                                     d- Condensateur
b- Raccord 4 cosses                     e- Commutateur de sécurité
c- Bobine d'allumage                    f- Commutateur détecteur de flammes
Pour mettre en route le chauffage (contact coupé), tournez le bouton vert (avec un "+"), à fond à droite, après avoir passé le premier cran. Le chauffage doit s'allumer et vous devriez entendre un petit bruit (genre "tic") qui provient du ressort du commutateur minuteur. Le chauffage devrait fonctionner environ 25 minutes (ça dépend de l'état du ressort). Si au bout de ce temps, le contact n'a pas été mis, le chauffage s'éteindra afin de ne pas décharger la batterie. Pour mettre en route le chauffage (moteur en route), il suffit simplement de tourner le bouton vert sur la droite, jusqu'au premier cran. Pour augmenter la température, il vous faut tirer le bouton noir qui se trouve tout à gauche du tableau de bord (sur un type 2, ce bouton se trouve à la base du siège du conducteur). Dans l'éventualité où le chauffage n'aurait pas fonctionné depuis plusieurs mois, l'allumage pourrait se produire avec un certain retard, et vous pourriez entendre un bruit du genre "puff" à la mise en route.
La capacité de chauffage du BN4 varie de 4000 à 16000 BTU avec une consommation d'essence comprise entre 0.19 et 0.64 litre/heure, et une consomation de 50 watts en 12V. Les principaux composants sont la bougie, la bobine d'allumage, la pompe à essence, le moteur de l'hélice, la chambre de combustion, l'échangeur de chaleur et les différents commutateurs. La pompe à essence envoie une certaine quantité d'essence dans la chambre de combustion. Un ventilateur interne, (à droite de la pièce n°33 sur le dessin), mu par le même moteur que l'hélice, aspire l'air vers la chambre de combustion. Lors du lancement du processus, la bougie, en plus de fournir l'étincelle, réchauffe le mélange air/essence avec sa partie incandescente. La chambre de combustion atteint au bout de quelques minutes sa température de fonctionnement. Le commutateur détecteur de flammes (dispositif basé sur les propriétés thermiques d'une tige de quartz, installée dans un tube qui se trouve sur le passage de la flamme de combustion) coupe alors l'alimentation de la partie incandescente de la bougie. Lorsqu'on coupe le chauffage, une partie de ce même dispositif est utilisée lors du processus de refroidissement de l'appareil: l'hélice va continuer à tourner grâce au moteur, et ce, pendant une période donnée, le temps de laisser les éléments internes descendre en température, évitant ainsi des dégâts dûs à un excès de chaleur et permettant aussi d'expulser les vapeurs d'essence résiduelles. Lorsque la tige de quartz a retrouvé sa longueur initiale, le circuit qui alimentait le moteur de l'hélice est désactivé.

Le moteur de l'hélice est le coeur du système, accomplissant plusieurs tâches simultanément. Pendant qu'il entraîne le ventilateur interne, amenant l'air à l'intérieur de la chambre de combustion, et pulvérisant l'essence, il entraîne également l'hélice orange en plastique qui pousse l'air vers l'échangeur de chaleur et ensuite dans l'habitacle. Deux jeux de contacts sont installés: le premier, installé derrière l'hélice orange, déclenche l'allumage; le second, relié à l'axe du ventilateur interne par un ensemble de pignons, déclenche la libération par la pompe à essence d'une dose de carburant chaque 33ème révolution de l'axe.

En cas de défaut de fonctionnement, le système est protégé de plusieurs façons, afin d'éviter tout dommage. Les problèmes de surchauffe, de délivrance d'essence, ou d'allumage, qui se produiraient en l'absence d'un autre problème, sont évités grâce aux commutateurs du circuit électrique. Si l'essence n'arrive pas ou si la bougie est défaillante, le commutateur de sécurité coupe l'alimentation de l'appareil au bout de 2 à 3 minutes. Le dispositif de régulation de la température, qui sert à garder la température de l'air chaud dans une marge prévue, désactive la pompe à essence lorsque la température maximale est atteinte. Aussi, un autre dispositif de coupure thermique est installé sur la paroi externe de l'appareil, consistant en un jeu de contacts réagissant à la chaleur, qui en collaboration avec un fusible de 8 amp, coupe l'alimentation de la pompe à essence si l'appareil atteint la température maximale. Avec tous ces dispositifs (fonctionnant correctement), et un appareil en bon état correctement installé, le chauffage à essence est une solution relativement sûre.

Avant de relancer un chauffage à essence qui est resté unitilisé pendant un long moment, il est recommandé de le désinstaller afin de le tester hors du véhicule. Si vous choisissez de mener les tests en le laissant dans le véhicule, le minimum est de vérifier toutes les durites d'essence, les colliers et les connexions. Remplacez le filtre à essence, les vieilles durites et colliers par du matériel neuf. Vérifiez que les conduits (entrée et sortie d'air), le passage d'air chaud, et le conduit de recirculation de l'air ne sont pas bouchés. Si votre véhicule était stocké, il est possible  que des souris se soient installées dans ces endroits. Si c'est le cas, pensez à vous protéger en nettoyant ces conduits. Puis vérifiez les joints du tube de l'échappement (à resserrer ou à changer si nécessaire).

Pour effectuer le test de l'appareil de chauffage hors du véhicule, installez-le sur l'établi dans une position similaire à celle qu'il a dans le véhicule. Installez un tube pour évacuer les gaz d'échappement à l'extérieur du local. Utilisez un réservoir d'essence sûr, remplissez la pompe à essence et éloignez tout ceci de toute source ou fil électrique. Installez un extincteur rapidement accessible.
cliquez ici pour agrandir l'image
cliquez ici pour agrandir l'image
Retirez la bougie, vérifiez l'état de l'électrode et nettoyez si nécessaire. Si la bougie est à changer, voici les caractéristiques: Ecartement 2.5mm. Résistance 4-6 kOhms. 6.5 amp.
2- Commutateur de sécurité
Pour le tester, débrancher les fils au niveau de la pompe à essence et mettez en route le système de chauffage. Si le commutateur fonctionne bien, après environ 2-3 minutes, il devrait couper l'alimentation de l'appareil. Pour régler le délai avant coupure, repérez la vis qui se trouve dans  le boîtier transparent, en haut à droite du levier rouge. En tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, vous réduisez le délai et inversement dans l'autre sens.

3-
Pompe à essence
Pour vérifier le débit de la pompe à essence, munissez-vous d'un récipient gradué jusqu'à 50 cm3. D'abord déconnectez les deux fils au niveau de la cosse du milieu du commutateur détecteur de flammes (le fil blanc qui va à la bougie, et le fil bleu/vert qui va à la résistance à l'intérieur du commutateur de sécurité). Retirez l'extrémité de la durite d'essence et positionnez-la au-dessus du récipient gradué. Mettez en route le système de chauffage et comptez le nombre de "tic" que vous entendez. Chaque "tic" représente la délivrance d'une dose d'essence par la pompe, activée par le jeu de contacts , fonctionnant par l'intermédiaire du moteur de l'hélice.
Normallement, après 200 "tics", vous devriez avoir recueilli entre 13,4 et 15,1 cm3 d'essence dans le récipient gradué. Si tel n'est pas le cas, retirer le contre-écrou en bout de pompe. Pour augmenter la quantité d'essence, tournez la valve de l'écrou dans le sens contraire des aiguilles d'une montre; et inversement pour diminuer la quantité d'essence. Serrez le contre-écrou. Mesurez à nouveau la quantité délivrée et ajustez si nécessaire.

4-
Jeu de contacts de pompe à essence et d'allumage
Le jeu de contacts de l'allumage, situé sur la partie externe du moteur de l'hélice, est accessible en retirant cette fameuse hélice en plastique orange et le cache de protection qui apparaît dessous, fixé par une vis. Pour retirer l'hélice, empêchez-la de tourner et en même temps, vissez en son centre une vis de taille appropriée (M4). La vis s'arrêtera contre l'axe du moteur et l'hélice sortira  après plusieurs tours. L'écartement des contacts doit être de 0,4 mm. Le jeu de contacts de la pompe à essence n'est accessible qu'en retirant l'ensemble des éléments du moteur de l'hélice, ainsi que les composants du ventilateur interne et du cache de protection. L'écartement de ces contacts doit aussi être de 0,4 mm.

5-
Commutateur de coupure thermique
Lorsqu'une surchauffe apparaît, deux contacts (réagissant à la chaleur), situés sur la paroi externe de l'appareil (cachés sous le fusible de 8 amp, à côté du commutateur détecteur de flammes), se touchent et font griller le fusible, arrêtant ainsi le processus de combustion. La vis de réglage pour ces contacts est accessible en retirant le fusible. Pour effectuer le réglage, il vous faut un thermomètre gradué au moins jusqu'à 250°C. Réduisez le passage par où rentre l'air de sorte qu'il mesure 30 mm et mettez le chauffage en route. Le fusible devrait griller lorsque la température se situe entre 215 et 245°C. Si le fusible n'a pas grillé à 245°C, tourner la vis de réglage dans le sens des aiguilles d'une montre et inversement s'il a grillé trop tôt.

6-
Commutateur détecteur de flammes
Pour tester ce commutateur, mettez en route le chauffage et laissez le fonctionner pendant 5 à 10 minutes. Au moment où vous coupez le chauffage, chronométrez combien de temps le moteur de l'hélice va continuer à tourner (normalement entre 110 et 150 secondes à température ambiante). La vis de réglage se trouve à une extrémité du commutateur détecteur de flammes et traverse un ressort hélicoïdal. Si le délai est trop long, tourner dans le sens des aiguilles d'une montre et inversement si le délai est trop court. Allez-y doucement lorsque vous réduisez le délai.

Liste des pannes:
Ci-dessous, vous trouverez une liste des principales pannes et de leurs probables causes. Le manuel d'entretien des BN4 fournit une aide précieuse en ce qui concerne les diagnostics et les solutions.

1-
Le chauffage ne démarre pas:
   . fusible grillé / court-circuit
   . relais défectueux
   . commutateur de sécurité défectueux
   . dispositif de régulation de température défectueux
   . commutateur minuteur (bouton vert) défectueux (ou mauvais branchement)
   . pompe à essence défectueuse
   . bobine d'allumage ou bougie défectueuse
   . jeu de contacts défectueux
   . moteur de l'hélice défectueux

2-
Chaleur du chauffage insuffisante:
   . dispositif de régulation de la temperature défectueux ou mal réglé
 
3-
Le moteur de l'hélice continue de tourner bien après l'arrêt du chauffage
  . commutateur détecteur de flammes défectueux ou mal réglé

4-
Le chauffage émet des fumées:
   . mauvais écartement au niveau de la bougie
   . débit d'essence mal ajusté
   . moteur de l'hélice défectueux
   . conduit de l'air de combustion ou de l'échappement obstrué

Suivez les règles de sécurité, d'entretien et de réglage et votre appareil vous le rendra. L'entretien du système de chauffage est une nécessité pour ceux qui utilisent tous les jours leurs VW aircooled, surtout en hiver. Avec le chauffage BN4, au moins, on ne gèle pas!"
Avertissement: les méthodes décrites ci-dessous ne sont données qu'à titre indicatif et ne sauraient engager la responsabilité de l'auteur de l'article.
Maintenant, vous pouvez toujours choisir de rouler avec un chauffage mal réglé.
Voici alors un des problèmes que vous pourrez rencontrer.
QUELQUES PHOTOS DU DEMONTAGE D'UN EBERSPACHER
BN4 RECENT MONTE SUR UN VW 181:
Cliquez pour agrandir les photos
< noscript>